Petite réflexion quantique sur la Crise…

oeil

En physique quantique, ce que l’on observe change de forme, donc de réalité. On ne peut observer le monde sans le modifier en même temps. (si j’ai bien compris, grosso modo, un observateur qui regarde un électron change son comportement et son « état » d’onde, l’électron ondulant devient particule fixe)

La théorie est belle, excitante, elle parle d’aventure. Pourquoi, alors, en fait-on si peu cas dans la vie de tous les jours ? Les physiciens parleraient-ils d’un autre monde? Ou s’agit-il d’un jeu trop complexe pour nos esprits enfantins?

J’aimerais emmêler une réflexion triviale à la théorie quantique. Prenons un sujet qui pèse son plomb d’évidences et d’idées bien mal faites.

La Crise.

Cela fait des mois qu’on explique tout avec, et surtout le moral en berne des populations, (mettons celles de la fourmilière européenne, pour simplifier). Je ne parle même pas des médias qui jouent de la caisse de résonance suicidaire.

J’imagine que certains voient désormais le monde à l’aune de cette crise. Mais de quel monde parle-t’on?

Chacun entonne un sinistre refrain. Du paysan au cadre sup’, du candide au spécialiste (l’Économiste qui fait penser au scribouillard du Petit prince) du petit patron à l’ouvrier. Le discours enferme et sclérose. On parle de mur, de catastrophe, de Se Serrer la Ceinture (et les fesses) avec des degrés variables d’impuissance, de peur. Dans le rôle de l’Ogre démiurge : la Finance, les Banques, les traders, etc. Si on s’en tire on aura du bol, nous, les fourmis légèrement abruties par la fatalité et l’ignorance crasse en matière économique.

Regarder une chose change sa forme. Se sentir impuissant désarme nos mains et nos esprits. Alors quoi? Croire au pire finirait-il par le faire advenir?

Il ne s’agit pas de détourner le regard et de nier la chose. Plutôt de changer son regard pour changer l’événement.

La Crise est une opportunité d’évolution/révolution. On a fait le tour d’un système qui ne fonctionne visiblement pas très bien, sinon pour un petit groupe de plus forts (et surtout de plus cyniquement limités) il est grand temps de passer à autre chose. La Terre le crie. Les hommes vont-ils enfin oser penser ?

L’univers aime le Chaos harmonieux, certainement pas le système économique lourd et binaire qui a été créé par quelques aveugles avides d’entasser des richesses et qui finissent par dévorer la conscience des hommes et la vie elle-même dans une course absurde au Toujours-plus.

On a pourtant des mythes qui nous racontent les dangers à se mettre en marge des lois de l’univers, non?

Midas qui changeait tout ce qu’il touchait en or pur a fini mort de faim, de soif et de solitude. Une infinie agonie due à sa stupidité. Riche à crever.

Ils sont combien de Midas, aujourd’hui? Combien, quand des millions d’hommes peuvent à peine survivre?

La crise est une opportunité. Plus nombreux nous serons à observer cette évolution et à y croire, plus vrai sera le nouveau paradigme. Un chance à saisir. À observer, à façonner. En cœur et en conscience.

Publicités

Une réflexion sur “Petite réflexion quantique sur la Crise…

  1. Louis (fils de prof, tout de même) me signale une faute, et pas pour rire! Comme quoi on peut avoir moins de 30 ans et être bon en orthographe…si, si… et lire, en plus! (pour contacter la perle rare, prière de prendre son ticket)
    merci et bravo, Louis J…

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s