La parole est d’or -ou d’argent- disait le gars d’avant le Net…

internetsempe

J’ai rencontré il y a quelques jours la vie précieuse et surtout très fragile, des hommes qui luttent pour un peu de souffle et dont le courage file le frisson. Le genre de rendez-vous qui fait relativiser la « vraie vie qui tache » et qui vous laisse entre l’effroi et l’émerveillement.

En rentrant de voyage, à lire tout ce qui se passe sur la toile, même vite, même furtivement, j’ai éprouvé comme un choc. Tellement de cris et de lynchages (excusables puisqu’on a la morale pour soi) tellement de haine dans ces emportements, oh sûrement pas de la haine très consciente, plutôt du ressentiment indigné qui macère, des revendications qui tournent en boucle parce que la colère est ronde, la colère se mord la queue et forme des ellipses vicieuses tant qu’on ne se décide pas à sortir du cercle.

Prendre la parole nous rend responsable, quelle que soit la forme, parole joyeuse, parole qui dénonce ou qui informe. Cette parole publique vaut bien d’être pesée, pensée, tournée sept fois, n’importe, elle n’est ni intime ni gratuite. Et elle ne rend pas anonyme non plus. Nous qui sommes adultes, démocrates, nous qui avons la chance de pouvoir penser et dire, nous devrions connaître le prix de cette parole libre justement parce que beaucoup d’hommes et de femmes sont bâillonnes, ignorés et massacrés en silence. C’est aussi pour eux que nous usons de notre liberté d’expression, sans conspuer ni insulter parce que ce n’est pas en haïssant qu’on peut régler la violence, le manque de tolérance ou de solidarité.

Avons nous si peu changé que nous irions encore voir des exécutions publiques si on nous donnait le choix?

Il ne s’agit pas de tout excuser, tout gober, tout avaler, juste de réaliser que la haine empoisonne n’importe quel idéal. Moi aussi je peux avoir envie de foutre des baffes à certains qui prônent la haine, jouent sur les mots et les concepts, mais je me retiens ou je garde ça pour mes murs en pierre ou en placo (les pauvres!). Moi aussi je m’indigne contre les industries qui massacrent la terre et les hommes pour un peu de profit en plus, contre les Tout-puissants, les méprisants, les oublieux qui font mine d’ignorer que nous sommes responsables de nos actes, de nos pensées, de nos paroles. Envie d’entendre chez les journalistes ou ceux qui ont tribune ouverte d’autres choses que des rivalités de cours de récrée.

il y a des idées qui valent qu’on se batte mais aucune qui mérite qu’on devienne un loup qui hurle en meute. Parce qu’en définitive, même conditionnés, limités et cabossés par la vie nous sommes créateurs. Et parce qu’il y a de belles âmes trempées qui vous donnent envie d’aimer la vie…

Publicités

2 réflexions sur “La parole est d’or -ou d’argent- disait le gars d’avant le Net…

  1. Merci ma jolie pr ces qq mots dont je reconnais la substance, la « moelle » de mon Amie 😉 T as dû faire une belle rencontre…! Bibis Miss et à vite I hope

    Envoyé de mon iPhone

    >

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s