Juste avant l’amour…

juste avant l'amour

logiquement épuisé, même s’il apparaît encore en vente sur le site de l’éditeur « Les alchimistes du verbe »

Voilà la très jolie chronique de Jérôme Cayla (que j’emprunte à FBook) un vrai petit bonheur!:

« La poésie est loin d’être un art mineur pour ceux qui veulent écrire, c’est la meilleure école pour apprendre à imager, la métaphore et le style qui feront d’un auteur quelqu’un d’apprécié.

En me promenant dans les allées du salon du livre du Mans, La 25 ème heure du livre 2009, Je suis tombé sur un petit recueil de poèmes. Pas n’importe lequel, celui de Virginie Jouannet … Il se trouvait là, posé sur une table entre des piles et des piles d’autres petits livres de la même engeance, mais celui-ci sortait du lot ; la photo de Virginie me souriait.

Une image cent fois vue sur son espace Faceboocien, alors évidemment, je me suis arrêté. Je l’ai pris dans les mains pour caresser sa couverture, le feuilleter, regarder d’un air amusé ce qu’il renfermait, lire quelques lignes le sourire aux lèvres ; je n’ai pas pris de précaution et garde baissée, je suis tombé.

La poésie, tout le monde en écrit, mais peu de monde en lit car c’est là un jeu dangereux. En effet, commencer un poème équivaut à trébucher dans un autre univers, à se faire capter par les mots et conduire en un monde inconnu ; c’est très aventureux.
L’endroit ne se prêtant pas à ce genre d’aventure, je réglais de suite le livret et le plaçais dans ma poche pour le déguster au calme de chez moi. »

[…]
Je m’arme de silence
Je suis un galet rond
Rien ne m’écorche. (VJ)

Quatrième de couverture

Juste avant l’amour… un moment délicat, un émoi littéraire ou la terrible attente ?
A coup sûr, ce recueil de poésie de Virginie Jouannet Roussel est un petit bijou de fantaisies et de suavité conservé à l’intérieur de l’écrin charnel.
Une poignée de poèmes déposés entre vos mains, à la fois vénéneux et voluptueux.
Juste avant l’amour est un livre qu’il faut savoir apprivoiser car ici, comme le dirait André Breton, « les mots, enfin, font l’amour ».

Langoureux voyage, fragile et éphémère, que l’on goûte doucement et que l’on avale avec délice. Violent aussi, quand l’envie se mélange aux souvenirs de désir cru et de nuit noire, étirée en brume d’éther.

Virginie Jouannet Roussel nous livre un autoportrait qui peut être le vôtre car à chaque seconde, il y a cet équilibre entre le brutal et le raffinement d’un supplice, le balancement indécent entre plaisir et désir.

ISBN : 978-2-917013-10-6, Couverture : Thierry DESRUELLES
Nombre de pages : 52, Format : 11×16 cm , Prix : 10.00 € TTC

Publicités

2 réflexions sur “Juste avant l’amour…

  1. coucou Virginie comment allez vous tous les 2? N’oubliez pas si vous venez à Lyon de faire un détour par chez nous.quand on lit cet article ça donne envie de les lire ces poemes.Bises

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s